<[ultimate-faqs]> Tribune de Junior, lycéen qui veut devenir entrepreneur - Le Blog Impala
Tribune de Junior, lycéen qui veut devenir entrepreneur

Tribune de Junior, lycéen qui veut devenir entrepreneur

Pendant un certain temps j’ai été déscolarisé, et j’ai voulu reprendre le cursus scolaire. Une conseillère d’orientation voulait que je m’oriente vers un C.A.P plomberie alors que c’est un métier que je n’avais aucune envie de faire. J’ai choisi la filière Bac pro Vente mais je ne voulais pas rester dans des rayons ni être derrière une caisse ou même encore, avoir un seul supérieur toute ma carrière.

Je me suis donc posé la question sur le métier que j’allais faire. Pourrais-je toujours l’exercer jusqu’à un certain âge, pourrais-je prendre autant de plaisir à le faire ? J’ai réfléchi par rapport aux erreurs du passé, et par rapport à la sécurité de ma vie future.

Avec ma classe nous avons fait une sortie découverte et nous avons rencontré Hector, directeur d’une start-up qui s’appelle IMPALA. Son discours m’a vraiment convaincu. Donc j’ai voulu en savoir plus sur son parcours, comment il pouvait me conseiller et répondre à mes questions. J’ai effectué avec grand plaisir mon stage dans ses locaux avec son équipe et depuis, je crois encore plus en moi et mon projet professionnel : je veux créer ou innover sur un besoin dont beaucoup de gens pourraient profiter.

Pour cela je suis prêt à donner de mon temps, y mettre de l’énergie et développer mes idées. Dans ma vie je me sens prêt à prendre des risques. Ça peut être un véritable échec comme une grande réussite. L’échec ne me fait pas peur. Échouer peut permettre de réfléchir sur ses erreurs et d’apprendre comment avancer sans les reproduire.

Mon projet sera au Congo, mon pays d’origine. Je veux créer un centre de détente ou l’on pourra trouver un espace piscine avec toboggan, jacuzzi, salle de massage, jeux vidéo et restauration.

Et pour ça j’ai besoin de continuer mes études (dans entrepreneuriat) afin d’en apprendre davantage.

Je sais que financièrement il nous faudra une somme assez importante mais mon frère et moi-même avons la détermination de travailler dur, de sacrifier nos activités et une grande partie de nos loisirs afin de rapporter 25 milles euros par personne  par an cela pendant deux ans. Ça nous donnera une somme de départ pour le lancement du projet.

La vie est une succession de choix. J’aurais pu subir ce que ma conseillère d’orientation m’avait donné comme avenir. Mais fonder mon entreprise est mon rêve, donc je vais me lancer et tout donner pour réussir.

 

Si cet article vous a plu, voilà d’autres articles qui pourraient vous plaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *