<[ultimate-faqs]> Comment aider mon enfant pour son orientation ? - Le Blog Impala
Comment aider mon enfant pour son orientation ?

Comment aider mon enfant pour son orientation ?

Votre enfant est en terminale, il a le bac cette année mais il doit aussi choisir quelle voie il empruntera l’année prochaine. Vous aimeriez l’aider mais vous ne savez pas exactement comment vous y prendre et vous vous sentez perdu face à la jungle de l’orientation. Il faut dire qu’il n’est vraiment pas évident de se repérer dans cette masse d’informations à votre disposition et à disposition de votre enfant. D’autant plus que le processus est de plus en plus complexe, notamment avec APB (Admission Post-Bac).

Il n’osera sans doute pas vous le demander mais il a vraiment besoin de vous dans cette période difficile et souvent anxiogène. Il a besoin de se sentir accompagné sans être influencé, il a besoin de se sentir indépendant même s’il a besoin de vous.

Après avoir aidé pas mal de familles et de jeunes à s’orienter, on vous donne ici les bonnes pratiques pour aider et accompagner votre adolescent.

 

La communication, clef de sa confiance en soi

L’écoute et les échanges doivent être au centre de votre démarche pour aider votre enfant à s’orienter. Il est nécessaire de parler avec lui de ce qu’il aime, de ce qu’il a envie de faire sans chercher à l’influencer de quelque manière que ce soit.

Soyez attentifs à ce qu’il veut et non pas à ce que ses professeurs ou ses amis voudraient pour lui. Il arrive parfois que certains parents influencent leurs enfants dans un certain sens, attention, ça arrive même aux meilleurs !

Il est vraiment primordial que vous écoutiez ce qu’il a à vous dire et que vous compreniez ce qu’il est au fond de lui-même et en dehors du noyau familial. Vous accompagnerez votre enfant dans une épreuve compliquée et vous serez à ses côtés pour lui donner le courage de se poser les bonnes questions.

L’échange régulier est aussi nécessaire car vous avez sans doute des informations très utiles pour son orientation. Vous pouvez l’aider à mettre en avant ses intérêts, ses talents, les activités qui le passionnent et dont il n’a pas toujours conscience. Finalement, votre objectif sera de l’aider à faire ressortir ses points forts et lui permettre d’avoir une vision positive de lui-même.

 

Soyez le coach de votre enfant !

A l’inverse du conseiller qui donne son avis et influence les décisions, le coach oriente la réflexion et aide à prendre une décision propre.

Le coach accompagne et aide au développement du potentiel.

Vous êtes aux côtés de votre enfant et le motivez à agir. Mais comment l’encourager ? Parlez avec lui de ce qu’il a accompli auparavant et de ce qu’il est en train d’accomplir et mettez en avant toutes ses réussites, même les plus minimes. Rappelez lui ce projet qu’il avait mené et qui avait été récompensé par le professeur, parlez-lui des progrès qu’il a pu faire dans une matière où il avait du mal initialement, mettez en avant ses qualités et ses points forts.

Cet encouragement est nécessaire car il lui donne confiance en lui. Il lui donne le sentiment d’être capable d’agir, d’aller au-delà de ses limites et donc de se projeter dans l’avenir sans se limiter. C’est en cassant les barrières et les biais qu’il peut avoir qu’il pourra découvrir de nouvelles disciplines et regarder le futur avec assurance (cf. la Méthode des 100M€ ).

Par exemple, Pierre, un de mes amis du lycée avait 5 de moyenne en terminale et les professeurs lui disaient qu’il n’allait pas pouvoir réussir et aller en médecine mais à côté de cela, sa mère ne faisait que lui répéter qu’il pouvait y arriver, que tout était une question de motivation et qu’il pouvait y arriver s’il s’en donnait les moyens. Résultat : il est maintenant en 4e année de médecine et va pouvoir donc exercer le métier de ses rêves !

Rassurez-le et rassurez-vous !

Pour la plupart des jeunes, choisir son orientation prend du temps et ils changent souvent d’avis jusqu’au dernier moment. Il faut que vous restiez patient et que vous gardiez confiance même si vous avez l’impression que l’échéance se rapproche de plus en plus. Il est nécessaire de lui laisser le temps de réfléchir mais en même temps, il faut le rassurer sur ses capacités afin qu’il ne perde pas espoir au fur et à mesure que le temps passe.

Les parents ont souvent peur que leur enfant fasse le mauvais choix d’orientation, soit malheureux ou arrête ses études au bout de quelques années. Mais aujourd’hui en 2016 et dans les années qui arrive, on changera jusqu’à 13 fois de métiers dans la vie. On ne choisit plus une profession pour la vie. Ce n’est plus rare de voir un médecin entrepreneur ou un physicien reconverti dans l’artisanat.

Le premier choix d’orientation doit plutôt apparaître comme un moyen de s’ouvrir l’esprit et de commencer une carrière qui évoluera en fonction des nouvelles opportunités qui se présenteront.

De plus, la réorientation n’est plus un problème en cours d’année ou à n’importe quel moment des études : partenariats entre les établissements, passerelles en cours d’année, équivalences diverses avec les universités, … tout est fait pour aider les étudiants à trouver la voie qui leur correspond, même en cas d’erreur !

 

Soyez à ses côtés au long des démarches !

Votre enfant va sans doute se sentir submergé par les démarches qu’il faudra mener pour son orientation. Alors n’hésitez pas à lui demander s’il a besoin d’aide et s’il veut que vous l’accompagniez. Par exemple, aidez le à remplir ses dossiers de candidature, accompagnez le lors des salons et journées portes ouvertes des établissements, il sera plus rassuré de vous avoir à ses côtés.

Vous pouvez aussi l’aider dans son exploration du marché du travail et des différents métiers et en outre, parler de vos propre expérience : non seulement ce que vous faites au quotidien mais aussi vos bons et mauvais souvenirs. Ce qui vous anime et vous animait, les difficultés que vous avez rencontrées… Ce sont des sujets qui ne sont pas toujours au centre des discussions familiales mais qui peuvent permettre à votre enfant de se faire une idée plus précise de ce qu’il recherche et de s’inspirer.

Votre rôle est donc essentiel pour l’orientation de votre enfant, il faut que vous soyez à ses côtés sans vous mettre à sa place, il faut être présent sans être envahissant. Trouver cet équilibre n’est pas toujours évident et nous savons que l’orientation peut vite ressembler à un casse-tête en raison de  la multiplicité des informations existantes et de la complexité des démarches. C’est pour cela que nous avons décidé de regrouper toutes les informations à un même endroit sur la plateforme impala.in (métiers, formations pour y parvenir, établissements) et nous avons des conseillers présents pour répondre aux questions de vos enfants mais aussi à vos questions !

 

Si cet article vous a plu, vous serez sans doute intéressés par nos autres articles :

Les 5 conseils nécessaires pour réussir ton orientation

Comment la réussite mène à l’échec

Et si la technologie pouvait aider les jeunes à s’orienter  ?

Quel métier faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *